Image 1: le team d'Ordina impliqué dans ce project. Image 2: Joeri Robbrecht. Image 3: Erik Jennen. Pays: Belgique Secteur: secteur public Profil L’AGIV (Agentschap voor Geografische Informatie Vlaanderen) a pour mission d’assurer une utilisation optimale d’informations géographiques en Flandre. L’AGIV emploie environ 120 personnes. Défi Les pouvoirs publics flamands ont donné mission à l’AGIV de développer un système IT qui mette les données nécessaires à disposition de l’e-guichet préemption. Le système IT renforce la sécurité juridique et diminue la charge administrative des personnes impliquées dans l’application des droits de préemption. Solution En concertation avec l’AGIV, Ordina a développé la nouvelle application à l’aide de Visual Studio et de .NET. Le projet a également eu recours au Team Foundation Server en guise de source d’informations centrale. Les tests du logiciel sont effectués chez Passwerk par des personnes souffrant de troubles du spectre autistique. Avantages Technologie ouverte Etat de la situation disponible en permanence Communications aisées Suivi efficace du projet Bonne intégration dans l’environnement existant Grande qualité du résultat final Software&services Servers Visual Studio Team Foundation Server Developer Tools Visual Studio .NET Visual Studio 2010 Windows Desktop Applications Business Solutions Microsoft Services Microsoft Technologies Microsoft Security AGIV utilise le Team Foundation Server 2010 comme source d’informations centrale pour son projet de développement. Le rôle de l’AGIV est de garantir une mise à disposition optimale d’informations géographiques en Flandre. Les pouvoirs publics flamands lui ont donné mission de développer un système IT mettant les données nécessaires à disposition de l’e-guichet préemption. Grâce à ce guichet numérique, les notaires pourront rapidement vérifier si un droit de préemption s’applique à la vente d’une parcelle. Pour ce projet, le département IT de l’AGIV a fait appel à Ordina. L’AGIV utilise systématiquement la technologie Microsoft en raison de son intégration optimale. Outre Visual Studio et .NET, le projet s’appuie également sur le Team Foundation Server. Le Team Foundation Server fait office de source d’informations centrale, où tous les intéressés peuvent venir consulter les bonnes informations et l’état de la situation. Cela rend les communications très efficaces et permet à l’AGIV et à Ordina de suivre le projet de concert. Les tests d’Ordina sont réalisés avec l’aide de Passwerk, par des personnes souffrant de troubles du spectre autistique. La qualité du résultat final est ainsi renforcée. L’AGIV (Agentschap voor Geografische Informatie Vlaanderen) est un organisme public qui développe, gère et met à disposition des données géographiques et des systèmes d’informations géographiques (GIS) en Région flamande. Ce processus s’appuie de plus en plus sur des applications en-ligne. L’AGIV a récemment développé une telle application pour le compte du gouvernement flamand. L’agence a pour ce faire eu recours à Visual Studio 2010, au framework .NET et au Team Foundation Server 2010. Simplification administrative “La Vlaamse Landmaatschappij [agence flamande pour l’aménagement du territoire] est en train de développer un guichet électronique de préemption pour les notaires”, explique Joeri Robbrecht, responsable pour le développement et l’architecture logicielle à l’AGIV. “Nous avons été chargés de doter cet e-guichet Préemption d’un service Web qui supporte les processus administratifs liés au droit de préemption en rendant publics les droits de préemption en vigueur au niveau de chaque parcelle. Nous devons également mettre une application Internet et un service Web à la disposition des bénéficiaires des droits flamands de préemption. Ils ont ainsi la possibilité d’indiquer les lots sur lesquels ils désirent exercer un droit de préemption. L’application en-ligne doit avoir été développée d’ici la fin du mois d’avril 2010. Le projet s’inscrit dans le cadre de la simplification administrative.” Le droit de préemption signifie que les instances ou organismes publics - par exemple les sociétés portuaires flamandes, services municipaux et associations de défense de la nature - sont parfois les premiers à pouvoir exercer un droit d’achat sur une parcelle. Lors de chaque vente, le notaire doit vérifier si un tel droit de préemption est d’application en contactant, pour ce faire, toutes les sources potentielles d’informations. A cet effet, il recourait jusqu’à présent à diverses procédures standard, manuelles et écrites. Un processus qui prenait énormément de temps et qui, en outre, n’excluait pas les erreurs. Un énorme gain de temps. La nouvelle application en-ligne confère aux notaires un outil très utile pour la vente de terrains. “Toutes les informations sont centralisées et peuvent être consultées en-ligne”, explique Joeri Robbrecht. “Cela permet à l’ensemble de la procédure de se dérouler beaucoup plus rapidement et correctement. En passant par l’e-guichet Préemption, les notaires peuvent introduire en-ligne le numéro de parcelle et voir directement qui dispose éventuellement d’un droit de préemption. L’application en-ligne envoie automatiquement des courriels aux parties concernées afin de vérifier si elles sont intéressées par l’achat de la parcelle. Par le passé, tout s’effectuait par lettre. Le gain de temps est dès lors énorme.” “Grâce aux services en-ligne, les notaires peuvent travailler beaucoup plus rapidement, sans gros risque d’erreurs”, déclare Koen Lemarcq, chef de projet à l’AGIV. “De leur côté, les bénéficiaires du droit de préemption jouissent d’une meilleure sécurité juridique qui leur garantit le respect de leurs droits. Enfin, le citoyen a davantage la certitude que la vente ou l’achat d’un terrain suit la procédure correcte.” L’AGIV s’est mis en quête d’un partenaire informatique pouvant assumer ce vaste projet de développement. Son choix s’est porté sur Ordina. “Ordina proposait un environnement qui répondait à nos besoins”, explique Koen Lemarcq. “En vue de réaliser une intégration optimale, où tout est en mutuelle concordance, notre stratégie consiste à choisir la technologie Microsoft. Ce faisant, nous pouvons tirer un parti maximal du logiciel.” Etat de la situation toujours disponible Il était donc établi, dès le départ, que l’AGIV développerait l’application en-ligne à l’aide des technologies Microsoft Visual Studio et .NET. Le Team Foundation Server est venu s’y ajouter par la suite. “Il était très important pour nous de développer une application de grande qualité”, déclare Bart Wullems, architecte applicatif chez Ordina. “Nous avons dès lors proposé à l’AGIV d’utiliser le Team Foundation Server en guise de source centrale d’informations pour le projet. Cela permettait à tout le monde de pouvoir systématiquement consulter les bonnes informations tandis que l’AGIV avait constamment une vue sur l’état de la situation. Les communications étaient ainsi très efficaces et nous pouvions assurer ensemble le suivi du projet. Pour ce faire, nous avons eu recours à la méthode Scrum: chaque phase débutait par une concertation bilatérale au sujet de la phase suivante.” Gestion de projet optimale Visual Studio a été utilisé pour la gestion de projet et pour l’intégration des tests. “Sur proposition d’Ordina, nous sommes passés à Team Foundation Server et à Visual Studio 2010 dans la mesure où ils offrent encore davantage de possibilités que les versions antérieures”, déclare Joeri Robbrecht. “Nous pouvons par exemple utiliser des modèles en vue de générer du code plus rapidement et nous appuyer sur les tableaux de bord qui reflètent de manière très claire l’état de la situation. Nous disposons par ailleurs de listes de tâches. Le tout favorise une gestion de projet optimale.” Tests logiciels par des personnes souffrant de troubles du spectre autistique Sur initiative d’Ordina, les travaux de tests sont pour la plupart effectués par des collaborateurs de Passwerk, un organisme qui emploie des personnes souffrant de troubles du spectre autistique. “D’une manière générale, les développeurs n’aiment pas procéder à des tests systématiques, contrairement à des personnes souffrant de troubles du spectre autistique”, déclare Erik Jennen, chef de projet chez Ordina. “Nous avions déjà collaboré avec Passwerk et l’expérience s’était avérée positive. Grâce au perfectionnisme des gens de Passwerk, nous pouvons tabler sur un résultat de grande qualité. ”La collaboration entre l’AGIV et Ordina s’est parfaitement déroulée. Une attention spécifique fut également portée au transfert de connaissances de telle sorte que l’AGIV puisse prendre elle-même en charge la maintenance, une fois la nouvelle application entrée en phase opérationnelle. “Il reste encore de nombreux autres projets à mettre en oeuvre afin de mettre encore plus d’informations géographiques à disposition en-ligne”, conclut Koen Lemarcq.