top of page

Entretien avec trois nouveaux venus au sein de notre support team

Une interview avec Femke (job coach), Joran (account manager) et Mieke (collaboratrice administrative).


Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?


Femke : Je m'appelle Femke, j'ai 28 ans et je suis originaire de Lier. J'ai étudié l'ergothérapie et, après mes études, j'ai commencé à travailler comme ergothérapeute dans un centre psychiatrique, où j’étais régulièrement en contact avec des personnes présentant un profil du spectre de l’autisme. Pour mieux les accompagner, j'ai entamé un post-graduat en ‘gestion de l'autisme’. Cette formation m'a permis de me lancer en tant qu’indépendante complémentaire comme auti-coach. Je consacre mon temps libre à ma famille et mes amis, aux excursions et aux voyages, et j'essaie de lire davantage. Le sport n'est pas mon truc, mais je suis toujours partante pour une promenade. J'aime aussi participer à des ateliers (créatifs) pour découvrir de nouvelles choses.

Joran : Salut, je m'appelle Joran et j'ai 21 ans. J'ai terminé ma première année de marketing à la Hogeschool Gent. Je suis également actif dans le monde du sport ; je joue au volley-ball et au football en salle. Je viens d'Opdorp, une petite commune de Flandre orientale.

Mieke : Bonjour tout le monde ! Je m'appelle Mieke et on me surnommait à juste titre ‘la grande curieuse’, parce que je changeais de passe-temps pratiquement tous les six mois et que je voulais aller partout où ma curiosité me poussait. Après les humanités, j'ai étudié la linguistique appliquée, puis le commerce international et la logistique. J'ai travaillé pendant cinq ans comme employée dans le secteur du transport maritime, dans le grand port dynamique d'Anvers.


J'ai aujourd'hui 29 ans et je suis toujours aussi curieuse. Ces dernières années m'ont appris une leçon importante : je suis de nature bienveillante et je puise mon énergie dans le don de soi, l'attention et l'écoute. C'est ainsi que j'ai commencé à faire du bénévolat au sein de BKKS (Fonds belge de soutien aux enfants atteints du cancer). J'éprouve une grande satisfaction à être en contact direct avec les familles et à pouvoir mettre mon expérience à leur service.


Je vis à Ranst avec mon compagnon Sander, qui est également bénévole au BKKS en tant que coordinateur régional et penseur créatif. Ensemble, nous faisons la différence, et c'est ce qui fait notre bonheur.


Quel sera votre rôle au sein de Passwerk ?


Femke : Je vais travailler comme job coach pour assurer le suivi des consultants de Passwerk et TRplus.


Joran : Je suis account manager. Mon rôle consiste à trouver des entreprises où nos consultants pourraient travailler.

Mieke : En tant que collaboratrice administrative, la majeure partie de mon travail consiste à examiner les time sheets de nos consultants, à préparer la facturation et enfin à contrôler les factures et à les envoyer à nos clients. C'est tout pour l'instant : pour Passwerk comme pour moi, il est important que je maîtrise d'abord parfaitement ces tâches. Dès que l'on saura comment ces tâches s'intègrent dans ma semaine de 19 heures, nous pourrons évaluer quelles autres tâches peuvent s'y ajouter.


Quelle expérience avez-vous de la fonction que vous occupez chez nous ?


Femke : Comme je l'ai déjà mentionné, je dispose d'un bagage théorique grâce à mon post-graduat et d’expériences acquises grâce à mon travail d'ergothérapeute et d'auti-coach. J'ai déjà assuré plusieurs séances de conseil individuel en tant qu'auti-coach. Ce type d'accompagnement me semble toujours très utile. En ce qui concerne l'IT, je n'ai pas d'expérience, mais j'espère acquérir les connaissances requises pour mener à bien mon travail de job coach.

Joran : J'ai toujours eu des jobs d'étudiant dans l'horeca. J'ai travaillé au Madelon, un café/brasserie à Opdorp. Ensuite, j'ai acquis ma première expérience professionnelle chez Proximedia, où je vendais des sites web et des vidéos d'entreprise aux petits indépendants et aux PME.


Mieke : Mes affinités avec les langues et la communication, ainsi que mon expérience dans le domaine de l'expédition, sont de précieux atouts pour cette fonction. Dans le secteur du transport de marchandises, on est amené à travailler avec différents systèmes ; j'ai déjà eu l'occasion d'en utiliser un certain nombre, ce qui me permet de m'adapter facilement à de nouveaux systèmes et programmes administratifs. Je suis passée par différents services du transport de fret, et ce à plusieurs stades du processus: devis, démarrage, exécution, facturation... Cela m'a permis d'apprendre que les processus administratifs doivent être fluides et qu'il est important que les bonnes personnes soient au courant des bonnes choses. Les nombreuses factures et documents que j'ai eu à traiter au cours des dernières années m'ont également amenée à développer une sensibilité pour les chiffres et les détails.


Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre Passwerk ?


Femke : J'ai été particulièrement séduite par le groupe cible des personnes présentant un profil du spectre de l’autisme et j'ai également beaucoup apprécié la vision de Passwerk. Je voulais faire partie d'une entreprise qui mette en valeur les qualités individuelles. En outre, je pense que l'emploi peut être l'un des plus beaux accomplissements dans la vie d'une personne. Je suis donc très enthousiaste à l'idée de pouvoir accompagner les personnes présentant un profil du spectre de l’autisme dans cette étape importante de leur vie.


Joran : J'ai choisi Passwerk en raison du bon accueil qui m'a été réservé et des agréables entretiens d'embauche. J'ai tout de suite compris que l'on pouvait être soi-même chez Passwerk, ce qui est très important pour moi. La connexion a été immédiate.


Mieke : Les fondements de Passwerk, l'objectif social poursuivi par l'entreprise et qui transparaît dans toutes ses activités, m'ont immédiatement séduite. Je suis extrêmement heureuse de pouvoir faire partie d'une entreprise qui vise à accroître le soutien social d'un groupe qui, malgré ses nombreux talents, ne trouve souvent que trop peu d'opportunités et d'acceptation au sein de notre société.


Quelles sont vos premières impressions vis-à-vis de Passwerk ?

Femke : Passwerk me semble être une entreprise bien gérée, dotée d'un objectif et d'une vision clairs, qui accorde une grande importance à une collaboration optimale avec les consultants. L'accent est mis sur le meilleur soutien possible. Par ailleurs, l’approche est adaptée, sur mesure et chaque consultant est suivi individuellement. J'ai reçu un accueil très chaleureux et je me sens parfaitement soutenue dans mes premiers pas au sein de Passwerk. On me donne suffisamment de temps et d'opportunités pour m'intégrer. Je reçois des explications de tout le monde et j'ai la possibilité d'assister à des visites de travail ou à des présentations, ce qui me permet de me faire une idée complète et variée du travail de job coach.

Joran : Mon entrée en fonction a été très agréable. J'ai reçu tout le soutien et le temps dont j'avais besoin et j'en suis très reconnaissant à Guillaume et au reste de l'équipe. J'ai vraiment eu l'impression d'être bien accueilli. J'ai un groupe de collègues formidables avec lesquels je m'entends bien et à qui je peux demander n'importe quoi. Ce sont tous des gens extraordinaires et je me sens vraiment chez moi ici.


Mieke : Ma première impression est extrêmement positive. J'ai été bien accueillie, immédiatement mise à l'aise et le travail m'a été expliqué progressivement et clairement. Passwerk est synonyme d'ouverture et cela se ressent tous les jours, même dans les petites choses. Tout est ajusté autant que possible pour créer l'environnement de travail le plus productif et le plus agréable possible. L'approche est très personnelle et cela porte ses fruits.

Comment se passe la collaboration au sein de l’équipe ?


Femke : Je m'y sens très à l'aise. J'ai l'impression de pouvoir être moi-même, de chercher et de découvrir comment devenir un bon job coach. L'équipe est très serviable, je peux poser toutes mes questions à qui que ce soit, ce qui est très encourageant.


Joran : Comme je suis le plus jeune employé de l'équipe, je me sens surtout comme le ‘bébé’ du groupe, qui a beaucoup à apprendre des autres.

Mieke : Il me faut toujours un peu de temps pour ‘sortir de ma coquille’ face à de nouveaux groupes et de nouvelles personnes, ce qui n'a rien d'inhabituel. J'en suis à la fin de ma deuxième semaine de travail et je dois dire que tous les collègues avec lesquels j'ai été en contact jusqu'à présent m'ont fait sentir que j'étais la bienvenue. Ma fonction m'amène à être en contact avec presque tout le monde : les job coaches, les consultants, les clients, notre équipe commerciale... J'ai l'agréable sensation qu'ils ont réussi à se frayer un chemin jusqu’à moi. Je me réjouis d'apprendre à mieux connaître tout le monde et de poursuivre sur cette voie positive.


Quelles sont vos priorités pour la suite ?


Femke : Je participe en ce moment à mon premier assessment pour Passwerk. C'est de cette évaluation que naîtront les premiers consultants dont j'assurerai moi-même le suivi. Je suis donc en pleine phase d’apprentissage, tant au niveau de l’assessment qu’au niveau de mes consultants. Je vais également approfondir mes connaissances à propos de TRplus et lancer les premières missions de consultants dans ce cadre. En outre, je découvre chaque jour différentes parties du processus par lequel passent les consultants et je serai bientôt en mesure de franchir moi-même les différentes étapes, par exemple ma première présentation de sensibilisation à l’autisme dans une entreprise.


Joran : Ma principale priorité est la croissance et le développement professionnels. Je veux continuer à me remettre en question et à m'améliorer en tant qu'account manager. Je sais faire preuve de soutien et d'autonomie, et je pense que cela me sera utile dans ce rôle.

Mieke : Ma priorité à l'heure actuelle est d'apprendre à maîtriser le flux de travail et les systèmes, sans perdre mon sens du détail. J'ai l'intention de commencer à travailler aussi efficacement que possible dans les mois à venir, et qui sait, peut-être y aura-t-il du temps et de l'espace pour un défi supplémentaire.

Quels sont les domaines dans lesquels vous aimeriez progresser ?

Femke : J'ai ma propre façon d'accompagner les personnes présentant un profil du spectre de l’autisme. J'espère pouvoir progresser encore et devenir un bon job coach, en mettant encore plus l'accent sur le suivi de l'emploi dans le cadre d'un projet.

Joran : Personnellement, j'aimerais me développer en tissant des relations dans le secteur des technologies de l'information.

Mieke : Je souhaite avant tout évoluer dans la direction que j'emprunte actuellement : faire mon travail aussi bien et efficacement que possible, en veillant à ce que le flux soit le plus fluide possible. De la sorte, non seulement je soutiens Passwerk et ce que nous représentons en tant qu'entreprise, mais je veille également à ce que mes collègues puissent se concentrer pleinement sur leur travail et leurs priorités. Pour moi, la croissance passe par la diversité : je veux apprendre à connaître Passwerk le mieux possible et faire savoir à mes collègues que je suis là pour eux.


Comment décririez-vous la culture d'entreprise de Passwerk en quelques mots ou en une phrase ?

Femke : Une entreprise professionnelle, constructive et chaleureuse, attentive aux talents des personnes présentant un profil du spectre de l’autisme.

Joran : Une entreprise où il est agréable de travailler.


Mieke : Chez Passwerk, tout le monde compte : cela se sent et s’avère payant.


Qu'est-ce qui vous motive à persévérer au quotidien ?

Femke : Savoir que je peux apporter une plus-value en soutenant les personnes présentant un profil du spectre de l’autisme dans l'un des aspects les plus importants de leur vie. Je suis positive et j'essaie d'aborder tout ce qui se passe dans un état d'esprit optimiste.


Joran : L'atmosphère conviviale au travail. Le bureau et l'équipe sont formidables et contribuent à un environnement de travail agréable.


Mieke : Le terme ‘administration’ peut sembler aride, mais il est plus souple qu'on ne le pense. L'appréciation que j'ai déjà reçue de mes collègues au cours de mes deux premières semaines m'a donné un énorme coup de fouet. Les mots « nous sommes super heureux que tu sois là » et « nous avons désespérément besoin de toi » sont toujours présents dans mon esprit. Savoir que mes collègues accordent une grande importance à mon travail me procure une énergie énorme ! En peu de temps, j'ai déjà pu constater l'impact de Passwerk sur la vie de nos consultants : je suis ravie d’être de la partie.


Mieke, Joran et Femke


Comentários


bottom of page