top of page

Témoignage nexuzhealth

Nous sommes extrêmement satisfaits de la collaboration fructueuse que nous entretenons avec nexuzhealth depuis 2020. En Flandre, nexuzhealth est le leader du marché des logiciels hospitaliers. Aujourd’hui, 37 hôpitaux et établissements de soins de santé flamands utilisent KWS (Klinisch Werkstation : progiciel de gestion des dossiers électroniques des patients) ; un chiffre équivalent à environ la moitié des lits d’hôpitaux disponibles en Flandre. En 2020, nous avons démarré la collaboration avec 1 consultant de Passwerk. Ce nombre a depuis lors augmenté et aujourd’hui, 3 consultants de Passwerk satisfaits mettent tout en œuvre au quotidien pour contribuer à garantir la qualité des logiciels nexuzhealth. Pour ce témoignage, nous avons invité An Lambrechts (People Operations Lead, nexuzhealth) à partager son expérience avec Passwerk et nos consultants.


An, pouvez-vous préciser quels consultants travaillent aujourd’hui chez nexuzhealth et quelles sont leurs fonctions exactes ?


An: Actuellement, nexuzhealth emploie trois consultants qui testent KWS, notre dossier électronique du patient, utilisé dans 37 hôpitaux et établissements de soins de santé. Ils testent également les applications utilisées par le personnel soignant ainsi que par les patients eux-mêmes, comme l’application mynexuzhealth.

Les applications dédiées aux médecins géné-ralistes et aux infirmières à domicile sont également testées sur notre nouvelle pile technologique, via l’automatisation de tests.


Qu’est-ce qui vous a poussé à entamer une collaboration avec Passwerk ?


An: Cegeka, la maison mère de nexuzhealth, avait déjà de l’expérience avec les testeurs de Passwerk. De plus, il y a 3 ans, j’ai quitté Passwerk, où j’étais jobcoach, pour travailler chez Cegeka, et ensuite pour nexuzhealth. Ayant moi-même constaté la valeur ajoutée d’un testeur de logiciels de Passwerk, les présenter à nexuzhealth était presque une évidence.


Comment se sont déroulées les premières semaines d’intégration des consultants de Passwerk dans l’équipe ?


An: Très fluide ! D’anciens collègues du testeur de logiciels de Cegeka travaillaient déjà chez nexuzhealth. Lorsque le premier testeur de logiciels a démarré chez nexuzhealth, les points d’attention étaient déjà connus. Et l’implication permanente du jobcoach permet d’aborder certaines questions et de prendre ensuite les mesures nécessaires.


Quelle est votre impression générale, après environ deux ans de collaboration avec Passwerk ?


An: Excellente ! La preuve en est qu’aujourd’hui, nous collaborons avec 3 testeurs de Passwerk.


Quelle est la valeur ajoutée des consultants de Passwerk ?


An: En matière de test, leurs principales qualités résident dans leur souci du détail et leur infatigabilité lorsqu’il s’agit d’assumer des tâches répétitives. De plus, tous les trois sont également très motivés pour fournir du travail de qualité. Je peux également citer la collaboration avec le jobcoach, qui apporte des éclaircissements sur les consultants de Passwerk et le SPOC (Single Point of Contact), avec qui nous pouvons aborder et traiter certains sujets.


Comment vivez-vous la collaboration avec une personne avec autisme ?


An: J’ai été sensibilisée à l’autisme et le jobcoach m’a donné des trucs et astuces pour bien communiquer avec les personnes présentant un profil du spectre de l’autisme. J’ai également reçu des explications sur les spécificités du testeur. Selon moi, le travail au quotidien se déroule donc bien. Pour citer un exemple, un des SPOCS éprouvait des difficultés à communiquer de manière suffisamment directive avec le testeur de logiciels. Une fois qu’il a été établi que cette méthode de communication laissait moins de place à l’interprétation et à l’ambiguïté, on s’est vite rendu compte que c’était positif pour le testeur de logiciels. Et le jobcoach reste naturellement toujours joignable pour travailler sur les éventuels problèmes rencontrés.


Que pensez-vous du modèle de jobcoach de Passwerk ?


An: Outre le plaisir de revoir d’anciens collègues, ces moments de concertation réguliers sont bénéfiques. La relation de confiance que le jobcoach entretient avec les testeurs de logiciels permet d’aborder certains sujets et de les renvoyer au SPOC.


Après avoir personnellement vécu cette expérience, qu’aimeriez-vous dire aux décideurs d’autres entreprises qui envisagent de travailler avec Passwerk ?


An: En général, malgré l’importance de fournir un logiciel de qualité, le travail de test est généralement traité comme l’enfant déshérité du processus de développement. Les testeurs de logiciels de Passwerk ont la capacité de gérer cette tâche de manière très minutieuse, ce qui augmente la qualité du produit, de l’application ou du logiciel. Par ailleurs, l’inclusion de ces personnes au sein des entreprises et de la société a également son importance, et elle n’est possible qu’en apprenant à les connaître et en les déployant là où elles peuvent apporter une valeur ajoutée.



Laurijn Van Gorp (accountmanager, Passwerk) & An Lambrechts (People Operations Lead, nexuzhealth)

Comments


bottom of page