Passwerk Lifetime Achievement Award 2022

Dernière mise à jour : 23 mai

Le Conseil d’administration de Passwerk a attribué le Passwerk Lifetime Achievement Award 2022 à Toon DeVriendt.


Après avoir décroché son diplôme d'orthopédagogue à la KU Leuven en 1972, Toon DeVriendt a commencé à travailler en tant qu’orthopédagogue /collaborateur scientifique au département de psychiatrie de l’enfance et de l’adolescence de l'université de Groningen (Pays-Bas), où il est entré en contact avec plusieurs enfants/adolescents présentant un profil du spectre de l’autisme et ainsi qu’avec leur famille. Il a également œuvré au sein de l'association régionale des parents (de l'époque) « Noordelijke Stichting Autisme » et s’est particulièrement intéressé aux dernières découvertes liées à la problématique de l'autisme.


De retour en Belgique en 1977, il a travaillé pendant 25 ans comme orthopédagogue/conseiller familial au département de psychiatrie de l’enfance et de l’adolescence (clinique médico-psychologique) de l'UZ Gasthuisberg à Louvain. Cette fois encore, son attention s'est rapidement tournée vers le diagnostic (précoce) des enfants présentant un profil du spectre de l’autisme et le primo-accompagnement de leur famille. Plusieurs articles et conférences dans toute la Flandre ont suivi. Il était un conférencier très recherché au sein des groupes de parents qui se formaient un peu partout, groupes de parents qui deviendront plus tard la VVA (Association flamande de l'autisme).


En 1982, il a fondé avec quelques parents un centre d'accueil et de traitement pour jeunes présentant un profil du spectre de l’autisme, « De Speling », où il a travaillé à temps partiel. L'expérience qu’il y a acquise et les progrès réalisés sur l'ensemble de la problématique de l'autisme ont ensuite été intensivement partagés avec de nombreuses institutions et écoles, qui ont montré un intérêt croissant pour le développement d'une prise en charge plus spécifique des enfants/jeunes présentant un profil du spectre de l’autisme en leur sein.


Ont suivi Autigone (1988) et Huis 3 (2001), deux foyers pour adultes présentant un profil du spectre de l’autisme. De 2001 à sa retraite en 2011, il a travaillé dans trois foyers pour personnes présentant un profil du spectre de l’autisme.